A PHP Error was encountered

Severity: Notice

Message: Only variable references should be returned by reference

Filename: core/Common.php

Line Number: 257

Kayak | Sesia Rafting: rafting, kayak, hydrospeed e canyoning in Valsesia

contacts

Sesia Rafting A.S.D.

  • Sesia
  • Sesia
  • Sesia
  • Sesia
  • Sesia
  • Sesia
  • Sesia
  • Sesia
  • Sesia
  • Sesia
  • Sesia
  • Sesia
  • Sesia
  • Sesia
  • Sesia
  • Sesia
  • Sesia
  • Sesia
  • Sesia
  • Sesia
  • Sesia

Kayak



L´école, dans le prix du cours, fournit le kayak et la pagaie la combinaison et la veste en néoprene, le casque, et le gillet de sauvetage.

La difficulté d'une rivière (à naviguer en CK) est appréciée sur une échelle de "classe" I à VI partiellement subjective en fonction des obstacles (vagues, rochers, branches), de la vitesse et du débit du courant (pente), de la notion d'engagement ... La classe I correspond à un plan d'eau ou quasi sans courant, tandis que la classe IV correspond à des passages torrentueux très difficiles voire réputés infranchissables ou très exposés. On désigne en chiffre romain la difficulté globale du parcours, complétée de chiffre(s) arabe (par ex par ex III-4, ou III(4,5+) correspondra à une classe III sur l'ensemble du parcours, avec un ou plusieurs passages en classe 4 voire un passage en classe 5/6). Cette classification est similaire a celle utilisée par des nageurs en eau-vives, mais ne s'applique pas aux difficultés de la navigation en mer.

Hystoire du kayak
4000 ANS D'HISTOIRE:
Le canoë et le kayak proviennent des différents moyens de se propulser sur l'eau. On peut donc remonter à des milliers d'années avant Jésus-Christ, avec notamment les Égyptiens qui conduisaient des embarcations contenant une à cinq cents personnes. Les Aztèques traversaient les marécages debout dans des canoës, fabriqués avec des roseaux en utilisant une pagaie simple.
D'autres populations ont utilisé le canoë et le kayak comme moyen de navigation de chasse et de pêche. Le moteur était constitué par les muscles des hommes et la coque par des troncs abattus (les pirogues africaines), des lianes, des écorces, mais aussi des tendons, des os et des peaux d'animaux. On distingue trois genres différents : le canoë polynésien à usage océanique, la pirogue ou le canoë canadien utilisé en rivière et le kayak des mers glaciales.
Mais si nos jours cette pratique compétitive ou de loisir existe et se développe, nous le devons surtout aux Américains et indiens trappeurs du nord pour le canoë, et les Esquimaux pour ce qui est du kayak.

LE CANOË: Le français Jacques Cartier vers 1535 témoigne par écrit l'existence et l'utilisation du canoë. Le baron Hontau fourni par la suite de plus amples renseignements concernant la taille le poids et matériaux de construction.
Il est constitué au départ, d'une ossature de bois recouverte de peaux de bêtes ou d'écorces de bouleau notamment.

LE KAYAK:
En 1557, Burrogh explorateur britannique, raconte avoir vu des hommes naviguer et chasser en utilisant des kayaks dans les mers froides du nord. Mais c'est en 1619 que nous trouvons des écrits le concernant. C'est un umiak qui veux dire " bateau en peau de bête", rapide et manœuvré à l'aide d'une pagaie double. Il est entièrement fermé sur mesure pour se protéger de l'eau et du froid. Le mot kayak signifie " homme bateau ", est particulièrement éloquent. Pour assurer leur survie dans les cas de retournement dans ces mers froides, il avaient inventé la technique du redressement par appui de la pagaie : l'esquimautage. Le canoë et le kayak sont introduis en Europe et en France en 1865, par un avocat écossais John MacGrégor.

newsletterà mettre à jour



Rafting Morgex
SportSpecialist